Dassault MD-750 Spectre - France What-if - Maquette sharkit

UN PEU D'HISTOIRE...

En 1967 l'Armée de l'Air lança une étude pour un intercepteur MACH-3, les Mig-25 et YF-12 russes et américains volaient déjà depuis plusieurs années, la France ne pouvait pas prendre du retard dans le domaine des grandes vitesses. Les ingénieurs de Dassault réalisèrent une série de projets dont l'AMD-750 qui retint les faveurs de l'état-major. Une maquette est présentée en juin 1969 sur le stand du fabricant au Salon du Bourget. Lors de sa visite officielle du salon, le président Pompidou qui venait tout juste d'être élu, s'intéressa à la maquette et réclama une explication, dans l'euphorie de sa visite du Concorde il déclara aux journalistes présents "La France aura bientôt l'avion de transport le plus rapide du monde, elle se doit d'avoir le plus rapide des chasseurs". Ce qui n'était qu'un vague projet devint un enjeu national et une priorité chez Dassault, les ingénieurs qui travaillaient sur un nouveau chasseur delta furent priés d'abandonner ce "Mirage III des années 2000" pour plancher sur ce qui aller devenir le "Spectre".

Après une conception longue et difficile,le prototype prit l'air le 30 avril 1974 et malgré son coût exorbitant et l'abandon des programmes de bombardiers trisoniques des deux grandes puissances, la construction en série fut lancée. Entré en service en 1979, il ne fut construit qu'à 52 exemplaires, dix-neuf AMD-750 C d'interception, cinq AMD-750 B biplaces d'entraînement, neuf AMD-750 N biplaces de dissuasion nucléaire et quatorze AMD-750 R de reconnaissance. En 1986 les tensions en Europe centrale débouchèrent sur un conflit entre la coalition tchéco-hongro-polonaise et la Russie. Pendant les combats, des AMD-750 R furent déployés en mer Baltique, leurs photographies permirent d'aider confidentiellement la coalition sur le plan stratégique. En 2001, les AMD-750 intégrèrent la F.A.E.U (Force Aérienne Européenne Unifiée) quand les armées nationales furent dissoutes. Deux exemplaires N et C sont conservés dans le Hall Tanguy et Laverdure du musée de l'Air au Bourget.

Réalisé pour le Replic n° 223, ma seule est unique incursion dans le monde du "What if" l'avion n'a jamais dépassé le projet et au mieux à été représenté sous la forme d'une maquette en bois au salon du Bourger 1969. Cette expérience m'aura apporté un grand respect pour les spécialistes du "Whath if", leur art n'est pas facile.

Dassault MD-750 Spectre
Dassault MD-750 Spectre
Dassault MD-750 Spectre
Dassault MD-750 Spectre
Retour à l'accueil